La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

of 491

  • date post

    05-Apr-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    1/490

    1

    GRAND

    VANGILE

    DE JEANTOME 5

    Rvlations du Christ Jacob Lorber

    Traduit de l'allemand

    par Catherine Barret

    HELIOS

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    2/490

    2

    Titre original : Johannes, das Grosse Evangelium, Band 5.

    Empfangen vom Herrn durch Jakob Lorber.

    Lorber Verlag, Postfach 1851,

    D-74308 Bietigheim-Bissingen.

    Pour la traduction franaise :

    Editions HELIOS 1996Case Postale 3586

    CH-1211 Genve 3

    ISBN 2-88063-138-7

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    3/490

    3

    Jsus dans la rgion de Csare de Philippe

    Matthieu, chap. 16 (suite)

    Chapitre premier

    Le repas miraculeux

    1.Je dis : Mais il est dj une heure aprs midi. Marc, occupe-toi du repas ; MonRaphal t'aidera. Aprs le repas, nous verrons ce que ce jour peut encore nousrserver. Installez-vous tous aux tables, et toi, Raphal, avant de venir en aide Marc, fais disparatre de la ntre les deux masses crbrales.

    2.Raphal le fit en un instant, puis dit Marc : Dois-je t'aider selon votre manirehumaine, ou selon la mienne ? Dis-moi ce que tu prfres ! Cela ferait certes moinssensation si je t'aidais la manire humaine ; mais avec la mienne, nous gagnerionsbeaucoup de temps, et c'est une chose prcieuse ! Je ferai donc comme tu voudras,sans que tu aies dplorer la moindre ngligence.

    3.Marc dit : Ah, cleste ami, il serait certes bien prfrable d'apporter les plats surles tables ta manire si rapide car, malgr le renfort des serviteurs de Cyrnius,il faudra bien du temps pour servir tant de monde ; mais il y a autre chose : les platssont encore loin d'tre prts en quantit suffisante ! Aussi, si ton adresse surnaturellepouvait y remdier, c'est l d'abord qu'elle serait le mieux employe ; sans quoi ilnous faudra encore une bonne demi-heure pour prparer tout ce qui doit tre apport.

    4. Raphal rpond tranquillement Marc : C'est bien ainsi que je l'entends :prparer au plus vite les mets et les boissons qu'il faut, et tout aussitt en couvrir lestables ! Je te le dis, il suffit de vouloir! Si tu le veux, un bref instant me suffira pourque tous les plats parfaitement prpars se trouvent sur les tables devant les convives!

    5. Marc dit : Ce serait certes fort bien ; mais les gens tiendront cela pour de lamagie cleste ; peut-tre ces plats leurs inspireront-ils une crainte biencomprhensible, et ils n'oseront plus gure y toucher surtout les Noirs, si attentifs tout ce qui se passe ici que rien ne leur chappe, coup sr !

    6. Raphal dit : Oh, c'est bien eux qui s'en formaliseront le moins, car ils sontaccoutums au merveilleux ! Et puis, il est dj tard, et le Seigneur a peut-tre mais Lui seul peut le savoir des projets fort importants pour aprs le repas ;

    l'vidence, il vaut donc mieux user de ma clrit d'esprit, car nul ne s'en offusquera.De plus, c'est le dernier repas de midi que le Seigneur prend ici, aussi n'est-il pasmauvais qu'il y paraisse un peu de merveilleux ! N'es-tu pas de mon avis ?

    7.Marc dit : Absolument ; car toi qui es l'un des premiers esprits des cieux, tu doissavoir et comprendre bien mieux que moi ce qui convient en une telle circonstance.Aussi, fais exactement comme bon te semble !

    8. Aprs cette rponse de Marc Raphal, tous deux se rendent la cuisine o,comme l'habitude, l'pouse, les filles et les fils de Marc ainsi que plusieurs

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    4/490

    4

    serviteurs de Cyrnius s'affairaient fort, sans tre pourtant parvenus prparer plusde la moiti de ce grand repas.

    9.Marc dit alors : Oh, mais nous n'aurons jamais fini avant une heure !

    10. Son pouse dit : Ah, mon cher poux, ni toi ni moi ne pouvons faire de

    miracles, et il n'y a pas moyen d'aller plus vite. En attendant, il faudra prendrepatience.

    11.Marc dit : J'ai une meilleure ide : toi et nos filles, laissez tomber marmites etfourneaux ; Raphal est un merveilleux cuisinier, et il viendra bien vite bout detout cela !

    12.L'pouse dit : Ce serait une bonne chose ; car tout le monde ici est bien fatigu! Alors, cuisiniers et cuisinires laissent l leur tche, etRaphal leur dit : Vouspouvez vous mettre table vous aussi ! Tout est servi, et les convives mangent dj.Vieux Marc, mon compagnon, viens t'asseoir avec moi. Pour une fois, c'est toi quigoteras de ma cuisine, et tu jugeras si je suis moi-mme bon cuisinier ! Quant ta

    femme, tes enfants et aux cuisiniers de Cyrnius, leur table est devant la maison,tout aussi bien servie que les autres.

    14. Tous sortent de la cuisine, et, devant les centaines de convives qui mangent etboivent aux tables,Marc, stupfait, dit Raphal : Ah, comment est-ce possible ?Tu ne m'as pas quitt un seul instant, et toutes les tables sont servies, et celavisiblement en grande abondance ! Tu n'as pourtant pas pu prparer un seul plat etencore moins le servir ! Je t'en prie, dis-moi comment tu as fait cela ; car en vrit,rien ne m'est plus difficile comprendre que ton inconcevable clrit, spcialementdans des actes qui, sur cette terre, ncessitent malgr tout un certain temps ! Encoreune fois, je t'en prie, donne-moi au moins une petite ide de la manire dont tu asprpar ces plats et du lieu d'o ils viennent. Car aucun des plats qui se trouvent sur

    ces nombreuses tables ne peut tre l'un de ceux qui sont dj prts dans ma cuisine,puisque je viens de les y voir l'instant, attendant encore d'tre emports !

    15. Raphal dit : C'est que tu as mal regard, car toutes tes provisions sontpuises ! Va donc voir si ce n'est pas vrai !

    16.Marc s'empresse d'y aller, et trouve cuisine et garde-manger parfaitement vides.Il revient, encore plus tonn qu'avant, et dit : Ah, mon ami, ce n'est plussupportable ! En vrit, je suis prt ne plus rien manger de trois jours si tu nem'expliques pas un peu comment tu as fait cela !

    17. Raphal dit : Mettons-nous d'abord table nous aussi, et nous en dironsquelques mots.

    18. L-dessus, Marc suit Raphal jusqu' notre table, o rgne dj une grandeanimation. Raphal se sert aussitt, mais pose aussi un beau poisson devant Marc etl'engage le manger. Comme Marc rclame l'explication de sa rapidit cuisiner et servir, Raphal lui dit aimablement : Pour l'instant, cher ami, mange et bois !Quand nous aurons tous deux suffisamment repris des forces grce ces mets et ces breuvages bnis, il sera temps de bavarder un peu ensemble propos de macuisine et de mon service !

    19. Marc se dcide enfin imiter Raphal et se met boire et manger de bon

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    5/490

    5

    apptit.

    Chapitre 2

    Comment on fait les miracles

    1. Au bout dune heure, comme le repas est presque termin, Marc redemande Raphal l'explication promise : Eh bien, cleste ami, me parleras-tu tout de mme?

    2. Raphal dit : Ah, vois-tu, ami, j'aimerais bien t'expliquer cette chose ; maisj'aurai beau te l'expliquer, elle continuera de te paratre merveilleuse tant que tun'auras pas t baptis par l'Esprit saint descendu des cieux ! Quand l'Esprit divin sesera lev dans ton me et ne fera plus qu'un avec elle, alors, tu n'auras plus besoind'explication pour tout comprendre trs clairement ; mais prsent, mmel'explication la plus pertinente t'clairerait infiniment peu ! Car mme l'me la plus

    parfaite ne comprend rien par elle-mme de ce qui est purement spirituel ; seull'esprit qui est en elle peut le comprendre, et ensuite l'me travers son esprit ! Maispuisque tu veux malgr tout te faire ta petite ide, regarde autour de toi et dis-moi ceque tu vois.

    3. Emerveill, Marc regarde de tous cts et voit auprs de chaque table une foule dejouvenceaux tout fait pareils Raphal, qui servent les nombreux convives et lespourvoient sans cesse de tout ; plusieurs d'entre eux vont mme chercher dans la merde nouveaux poissons, les emportent rapidement la cuisine et reviennent aussittvers les tables avec des poissons prpars ; car les Noirs ont grand-faim, etl'excellence des mets stimule encore leur apptit.

    4. Raphal demande alors Marc : Comprends-tu maintenant comment il m'estpossible et mme facile d'accomplir si rapidement toutes ces choses, surtout si tusonges qu'un esprit est le principe intime qui imprgne les tres et les choses, doncest en mesure de commander sa guise le plus efficacement du monde et avec lesuccs le plus parfait toute la matire, sans que rien lui fasse obstacle ? En outre,un archange comme je le suis dispose d'ons de serviteurs soumis chaque instant sa volont. Ds que, de par le Seigneur, je dsire quelque chose, ce dsir estaccompli par d'innombrables serviteurs mes ordres, qui se mettent aussitt l'uvre et excutent l'acte demand avec une rapidit que tu peux difficilementconcevoir ! Bien sr, je ne fais pour ainsi dire rien moi-mme ; mais ma volontabsolue dtermine d'innombrables tres agir du plus profond d'eux-mmes, et c'est

    ainsi que tout acte demand s'excute toujours trs rapidement, cela d'autant plussrement que le Seigneur d'abord, et nous-mmes ensuite, avons depuis longtempstout prvu et tout dispos en sorte que tout acte, tant dj depuis longtempsaccompli, puisse au besoin se manifester instantanment devant vous comme un acteextrieurement visible.

    5. Tu as bien vu l'nesse apparatre sur la montagne ; c'est ainsi que nat tout cequ'ordonne notre volont, lorsqu'elle stimule au plus profond d'eux-mmes lesesprits de la nature issus de nos penses et les contraint telle ou telle activit. Quecela, ami, fasse pour toi office d'explication. Je ne puis rien te dire de plus avec les

  • 7/31/2019 La Grande Evangile de Jean - Vol.5 (Jacob Lorber)

    6/490

    6

    mots infinime