Crأ©ation : IleBleue 09 52 38 75 93 Photo : آ© Fotolia ... le constat Un sondage TNS-Sofresparu...

download Crأ©ation : IleBleue 09 52 38 75 93 Photo : آ© Fotolia ... le constat Un sondage TNS-Sofresparu dans

of 12

  • date post

    26-Mar-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Crأ©ation : IleBleue 09 52 38 75 93 Photo : آ© Fotolia ... le constat Un sondage TNS-Sofresparu...

  • C ré

    at io

    n : I

    le B

    le ue

    0 9

    52 3

    8 75

    9 3 

    P ho

    to :

    © F

    ot ol

    ia #

    15 57

    28 4

    © A

    le xe

    y K

    le m

    en tie

    v

  • Pas de solitude dans une France Fraternelle

    2

    © Is

    to ck

    ph ot

    o #7

    11 12

    8 ©

    A ng

    el a

    F ar

    le y

    “Elle se cache, la solitude. Nous passons sans la voir. Mais elle nous voit passer.

    Les gros médias, les médias dominants, passent aussi à côté, préférant l’artifice minuscule des “people” de luxe et des “importants” de pacotille ou du mensonge.

    Solitude, maladie sans virus, sans vaccin, sans thérapeutique autre que la “fraternité”,

    ce troisième élément de notre devise républicaine”.

    Bruno Frappat

    (préface de La solitude, l'inacceptable indifférence, Bruno Dardelet, édi. CLD)

  • le constat Un sondage TNS-Sofres paru dans La Croix le 21 mai 2010, à l'initiative de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, a clairement montré que : • la solitude est un problème croissant dans notre société, selon 78 % des Français,

    • contrairement à ce que pensent 88 % des Français, ce n'est pas un phé- nomène réservé aux personnes âgées,

    • 30 % de nos concitoyens – et plus encore les femmes de 35/49 ans – en souffrent (perte du conjoint, ruptures et séparations, problèmes finan- ciers, maladie, exclusion…),

    • elle touche toutes les couches de la société, tous les âges, tous les lieux.

    Le constat fait par les organismes, associations, services sociaux qui trai- tent du sujet, conduit à la conclusion évidente que ce n'est pas la pauvreté qui crée la solitude, mais la solitude qui engendre la pauvreté.

    Dans une France fraternelle, c'est en valorisant la fraternité que l'on combat- tra la solitude et que l’on fera reculer de nombreux phénomènes de pauvreté.

    Pas de solitude dans une France Fraternelle

    3

    © Is

    to ck

    ph ot

    o #1

    38 91

    40 ©

    N ic

    k S

    ch la

    x

  • Pas de solitude dans une France Fraternelle

    le rasseMBleMent des Forces Le Premier ministre François Fillon a annoncé, le 23 novembre 2010, que le label Grande Cause nationale 2011 était attribué au thème

    Pas de solitude dans une France fraternelle, porté par la Société de Saint-Vincent-de-Paul et les 25 associations parte- naires. Ensemble, nous allons ainsi, tout au long de l’année, sensibiliser le grand public aux désastres de la solitude dans notre société.

    C'est un enjeu de société qui demande une vraie reconnaissance et invite nos concitoyens à prendre la mesure de cette réelle atteinte à la dignité hu- maine.

    Un geste, un sourire, un accueil… Il faut peu pour que chacun trouve le che- min de la fraternité partagée.

    L'objectif de cette année 2011 est bien de faire grandir des temps d'atten- tions qui sont autant de gestes citoyens.

    4

  • 5

    © F

    ot ol

    ia #

    52 18

    93 ©

    L is

    a F.

    Y ou

    ng

    Pas de solitude dans une France Fraternelle

    Partenaires

    Nous travaillons sur ce projet avec un collectif de 26 partenaires :

    • Armée du Salut

    • Association Nationale des Visiteurs de Prison (ANVP)

    • Associations Familiales Catholiques

    • CCFD - Terre Solidaire

    • Centre Catholique International de Coopération avec l'UNESCO (CCIC)

    • Centre d'Actions Sociales Protestant (CASP)

    • Ensemble 2 Générations

    • Fédération de l'Entraide Protestante (FEP)

    • Fédération Française des Banques Alimentaires

    • Fédération Nationale des Equipes Saint-Vincent

    • Habitat et Humanisme

    • Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC)

    • KTO • La Fête des Voisins/Immeubles en fête

    • Le jour du Seigneur • les petits frères des Pauvres • Ordre de Malte • Ouest France • Parcours Alpha • Police et Humanisme • Secours Catholique • Secours Islamique • Secours Populaire • Société de Saint-Vincent-de-Paul • SOS Amitié • SOS Villages d'enfants

  • 6

    © V

    in ce

    nt C

    os ta

    re lla

  • Le moment est venu de faire un peu de bruit autour de ce fléau contemporain. Avec les associations et or-

    ganismes engagés dans la solidarité.

    Notre choix est de faire vivre une campagne d'information et de communication, avec de nombreux outils communs, sur l'année 2011.

    Ce choix engendre le pari de la régularité.

    Après le thème général Pas de solitude dans une France fraternelle et le principe du "Point F, la fraternité en action" que développeront les Ac- cueils, nous avons fait le choix d'adapter nos axes de communication autour des plus grands dénominateurs de nos actions et de nos engagements. Ainsi, nous élargissons le spectre de nos compétences cumulées mois par mois.

    • Janvier 2011 (les sans domicile fixe)

    “il y a toujours un homme à remettre debout” Nous refusons les abandons.

    La campagne met en évidence les "bras cassés de la vie".

    • Février 2011 (se former)

    “il y a toujours mieux à faire”

    Nous apprenons à bien servir.

    La campagne insiste sur le fait que, de plus en plus, les associa- tions forment leurs bénévoles.

    • Mars 2011 (solitude des villes et solitude des champs)

    “il y a toujours des liens à cultiver”

    Nous agissons à la ville comme à la campagne.

    La communication montre que la solitude est aussi féroce à la ville qu'à la campagne.

    • Avril 2011 (maisons de retraite, hôpitaux…)

    “il y a toujours un coeur qui nous attend”

    Nous accompagnons chacun jusqu'au bout.

    La campagne s'exprime sur la solitude des "aînés".

    • Mai 2011 (s'associer à la fête des mères)

    “il y a toujours une place pour une maman” Nous aimons dire

    "je t'aime" à tous les âges.

    La campagne porte son regard sur les mamans de tous âges et de toutes conditions.

    7

  • 8

  • • Juin 2011 (visite à domicile)

    “il y a toujours une famille à visiter” Nous préférons

    prendre du temps.

    La campagne se penche sur les visites à domicile et les Accueils.

    • Juillet 2011 (soutien aux handicaps au quotidien)

    “il y a toujours une place pour un handicapé” Nous intégrons chaque citoyen.

    La campagne s’intéresse à tous les handicaps physiques et mo- raux.

    • Août 2011 (les enfants et les vacances)

    “il y a toujours des vacances pour un enfant”

    Nous savons offrir du rêve.

    La campagne n'oublie pas les vacances des enfants qui n'en ont pas.

    • Septembre 2011 (accompagner les jeunes)

    “il y a toujours de l’avenir pour un jeune”

    Nous aimons redonner des chances.

    La campagne soutient les jeunes en difficulté dans leur quotidien et leur scolarité.

    • Octobre 2011 (logement et intergénération)

    “il y a toujours des toits pour abriter”

    Nous n'aimons pas les cabanes en ville.

    La campagne souligne tous les problèmes du logement.

    • Novembre 2011 (téléphone du cœur et télévision

    interactive)

    “il y a toujours quelqu'un à qui parler”

    Nous redonnons vie à l’écoute.

    La campagne entend offrir un autre regard sur les moyens tech- niques contemporains.

    • Décembre 2011 (repas, fête, cadeau, carte de vœux)

    "il y a toujours un besoin d'amour"

    Nous aimons donner.

    La campagne met l'accent sur la fête.

    9

  • le teMPs des actions Nous avons des projets, et nous devons les mettre en œuvre : - organisation de débats, - appels par Internet, - affiches 4 x 3, - affichage gares, métros et aéroports, - dépliants grande diffusion, - panonceaux d'accueil “Point F”, - spots télévision, - publicité dans les cinémas, - spots radio, - cartes postales et cartes de vœux, - annonces presse, - sondages, - livre, - repas fraternels des partenaires dans les départements, - dossiers de presse et conférences de presse…

    Ce large panel nous permettra de construire, tout au long de l'année, et avec cohérence, le choix d'une renaissance de la fraternité partagée entre tous les Français pour lutter contre la solitude.

    Pas de solitude dans une France Fraternelle

    10

    © Is

    to ck

    ph ot

    o #:

    3 69

    91 73

    © A

    le xa

    nd er

    R at

    hs

  • de Jean-Pierre raFFarin à Muguette dini, en Passant Par Bruno FraPPat et claudy leBreton…

    ils soutiennent la grande cause nationale contre la solitude

    © S

    to ck

    lib #

    52 97

    34 2

    © C

    at hy

    Y eu

    le t

    • Ministres : - Roselyne Bachelot, ministre des solidarités et de la cohésion sociale; - Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, conseiller régional

    d'Auvergne ;

    - Laurent Wauquiez, chargé des affaires européennes.

    • Anciens ministres : - Michel Delebarre, ancien ministre d